FRENG

Actualités

Étape 1 // Victoire impériale de Xavier Macaire

Publie le 26/08/2021

Il faisait partie des marins attendus aux avant-postes. Il n'a pas déçu. Au terme de 3 jours 14 heures 30 minutes 21 secondes de course (avant jury), Xavier Macaire (Groupe SNEF) vient de s'imposer avec panache à Lorient, ville d'arrivée du premier acte de cette 52e Solitaire du Figaro.

Quel final ! Cette dernière nuit de course a dû puiser fort dans les réserves de sommeil des coureurs déjà largement sollicitées depuis le départ de Saint-Nazaire, il y a quatre jours. Quatre jours de veille permanente et de réglages incessants où Xavier Macaire s’est montré impérial, prenant la tête quelques heures avant d’enrouler la bouée espagnole dans la nuit de lundi à mardi pour ne plus la quitter jusqu’à l’arrivée. Mieux, il est parvenu à augmenter son avance sur ce dernier tronçon de parcours où il a fallu tricoter toute la nuit le long de la zone interdite à la navigation (pour cause d’essais militaires par la Marine Nationale).

1. Xavier Macaire (Groupe SNEF) 26/08/2021

Heure d’arrivée : 08:27:21

Temps de course : 3 j 14 h 30 min 21 sec

Distance parcourue : 721.87 nm

« Quelle étape ! Elle était conforme à ce que l’on nous avait promis. C’était une belle étape. Ça a commencé à se jouer dans la nuit de lundi à mardi, après Rochebonne. Après, j’ai continué à grappiller, je me suis donné à fond, je n’ai pas regardé dans le rétroviseur avec l’objectif d’aller toujours plus vite. Ça a bien marché ! J’ai eu une petite frayeur après la bouée Farallones : c’est parti au près, moi j’étais un peu plus bas que le paquet de derrière. Ils ont commencé à lofer, je me suis demandé si ça allait passer mais j’ai réussi à me repositionner. Avec les zones interdites, ce n’était pas évident non plus, au niveau des timing avec les bascules de vent… Mais finalement ça s’est bien passé. J’étais super à l’aise sous spi sur la descente, hyper en phase avec le bateau, c’était génial. Ça s’est joué sur la vitesse, j’étais vraiment rapide au portant. Après, au près, je n’étais pas au contact donc dans ces cas-là, on ne sait pas trop si c’est le système météo ou si ma vitesse était vraiment meilleure. Maintenant il faut garder la tête froide, ce n’est que le début ! Il va se passer encore plein de choses sur les prochaines étapes. Je vais me concentrer sur la suite, bien me reposer, refaire un check du bateau. Il y a de l’écart avec les autres, tant mieux, mais je reste surtout concentré sur la suite. »

Xavier Macaire sur la ligne d'arrivée - Étape 1 - photo : Alexis Courcoux
Xavier Macaire sur la ligne d’arrivée - Étape 1 - photo : Alexis Courcoux

Tags

No tags were found

Share