FRENG

Actualités

Toutes les arrivées de l’Étape 2

Publie le 01/09/2021

Arrivées de l'étape 2 à Fécamp ce mercredi 1er septembre.

1. Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 08:43:45

Temps de course : 2j 18h 43mn 45sec

Distance parcourue : 556.00 nm

« À la fin, je me disais que ça n’allait jamais finir… Ce que je retiens, c’est que j’ai rempli mon contrat. L’objectif était de remporter une victoire d’étape, c’est chose faite. Sur la première étape je ne suis pas passé loin avec une deuxième place. Là, sur une étape aussi compliquée, avec les courants, les virements de bord, c’était vraiment le cumul de tout ce qu’un marin doit savoir faire. Je suis étonné et ravi d’avoir remporté cette étape d’une si belle manière !

On était cramé dès le lundi. Je me suis dit qu’on allait calmer un peu le jeu pour plus tard avec Guernesey et toutes les îles, le Chat, le raz Blanchard… Il fallait être en forme. Cette nuit je n’avais plus d’énergie, j’ai fait plein de bêtises à l’arrivée, je suis cramé. J’ai les yeux qui piquent et mes muscles me disent d’aller dormir. Passer en tête au raz de Sein et au raz Blanchard, devant les meilleurs figaristes, c’était une émotion forte ! Il fallait la contenir pour rester serein. »

2. Tom Laperche (Bretagne - CMB Performance) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 09:40:04

Temps de course : 2j 19h 40mn 4sec

À 0j 0h 56mn 19sec du leader

Distance parcourue : 560.92 nm

« C’était intense, déjà sur le parcours côtier où nous avons fait beaucoup de manœuvres, on avait trempé le t-shirt en partant à Groix ! J’étais content de partir en tête, et après on a fait deux bords rapides de vent de travers, c’était chouette. La deuxième partie de la course, c’était quasiment que du près. À chaque fois qu’il y a du courant contraire, on s’approche des cailloux pour faire plein de virements de bord, c’est un peu chaud. Il faut être hyper précis car les erreurs peuvent arriver hyper vite. Il ne faut pas casser le bateau, c’est très sollicitant.

Quand on longeait le phare de Barfleur, c’était la pleine nuit et le halo du phare nous éblouissait, c’était assez impressionnant, on voyait les masses de tourbillons de partout, les cailloux qui explosent à droite à gauche… Là, tu ne fais confiance qu’à l’ordinateur et à la carte.

À propos de l’option de Pierre

Il avait un mille d’avance, j’avais pris un casier à Portsall. Je ne l’ai pas vu partir. Je pensais à ma trajectoire, qui n’était pas trop risquée, j’allais jouer le courant. J’ai emmené une grosse partie de la flotte je crois. Au petit matin, j’ai vu qu’il n’y avait plus Pierre mais je ne savais pas trop où il était.
C’était beau d’apercevoir les falaises ce matin en arrivant, ça faisait longtemps que je n’étais pas venu par ici ! C’est satisfaisant d’être devant, maintenant j’aimerais gagner une étape !
»

3. Achille Nebout (Primeo Energie – Amarris) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 09:56:23

Temps de course : 2j 19h 56mn 23sec

À 1h 12mn 38sec du leader

Distance parcourue : 561.02 nm

« C’est beaucoup d’émotions. Je ne m’y attendais pas forcément. Je suis très très content. J’ai pourtant eu quelques soucis techniques au début, j’ai même cru que c’était un peu fichu mais je me suis bien accroché et je suis récompensé parce que ça a beaucoup bataillé dans les cailloux, dans les courants, au près… C’était très très intense. On n’a pas beaucoup dormi, tous. Ça ne se présente pas tous les jours un podium sur La Solitaire du Figaro, ce n’est pas facile à faire. J’ai tiré les bons bords, j’ai pris les bonnes options. Je suis hyper heureux. Et deux méditerranéens qui gagnent une étape de bretons, c’est beau. Ça fait plaisir de partager le podium avec Pierre (Quiroga)»

4. Gildas Mahe (Breizh Cola) 01/09/2021

Heure d’arrivée: 10:01:07

Temps de course : 2j 20h 1mn 7sec

À 1h 17mn 22sec du leader

Distance parcourue : 567.22 nm

« Je suis content parce que le but est d’être bien au général ; il faut passer au travers de tous les pièges de cette Solitaire et pour l’instant, je ne m’en tire pas trop mal ; mais je suis un petit peu déçu, parce que j’étais mieux que cela toute la manche et à l’arrivée c’est mon plus mauvais classement de l’étape. Mais je m’en suis bien sorti. Je n’aime pas trop le près, mais j’ai trouvé des solutions. C’était très très chaud, notamment cette nuit, passer au milieu des cailloux … la punition n’est jamais loin. J’ai dormi un peu au près, mais avant cela je n’avais pu faire qu’une sieste de 10 minutes, juste avant le Four. Je pense qu’on est d’ailleurs un peu tous cuits. C’était une belle étape ! »

5. Gaston Morvan (Bretagne - CMB Espoir) 01/09/2021 - 1er bizuth

Heure d’arrivée : 10:08:22

Temps de course : 2j 20h 8mn 22sec

À 1h 24mn 37sec du leader

Distance parcourue : 559.88 nm

« C’est transcendant une étape comme ça … Tous mes amis étaient là à Lorient, ça m’a donné de l’énergie, ça m’a bien lancé, j’ai fait un super départ. Mes offensives sont hyper bien passés, j’avais une bonne vitesse. C’était un travail de précision, jusqu’au bout dans les courants, sur les réglages, sur les placements… Je suis content de moi. J’avais un bon feeling avec le bateau, l’environnement… J’en ai profité. Pourtant je perçois bien la difficulté de La Solitaire du Figaro, conserver la lucidité, gérer son effort, son sommeil. »

6. Alexis Loison (Région Normandie) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 10:11:19

Temps de course : 2j 20h 11mn 19sec

À 1h 27mn 34sec du leader

Distance parcourue : 555.05 nm

« Une étape dure, on le savait. C’était la plus courte en distance mais le nombre de pièges était important. C’était stressant ; on ne peut pas s’accorder une minute d’inattention. JE n’ai pas pris le meilleur départ et j’ai même cru que je n’allais pas pouvoir remonter mais j’ai réussi à rattraper la flotte ; J’avais une bonne vitesse, je finis 6e, je suis content. L’objectif était de ne pas prendre trop de retard au général ; Pierre a fait un gros break mais les autres ne sont pas loin. »

7. Fabien Delahaye (Groupe Gilbert) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 10:37:22

Temps de course : 2j 20h 37mn 22sec

À 1h 53mn 37sec du leader

Distance parcourue : 564.69 nm

« Une grosse étape, courte mais elle a fait mal ! On a commencé par le plus drôle mais c’est là que c’était le plus violent. On a eu un petit répit ensuite, c’était plus calme mais je ne sais pas combien de virement on a fait dans cette étape… c’était dur ! Je suis bien positionné mais je fais que 7e alors que j’ai longtemps été sur le podium. Ce n’était pas facile, il faut se battre. Y’a des écarts. Il y en a qui ont pris un peu plus de risque mais ce n’était pas simple dans les cailloux. Pierre (Quiroga) a été fort ! il navigue bien. Maintenant, je vais manger, dormir, me laver …. Mais du repos surtout ! »

8. Erwan Le Draoulec (Skipper Macif 2020) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 10:39:56

Temps de course : 2j 20h 39mn 56sec

À 1h 56mn 11sec du leader

Distance parcourue : 563.46 nm

« Je suis doublement content : pour moi et mon collègue Pierre (Quiroga). Ma plus belle étape sur le circuit. C’était vraiment bien. Le tour de la Bretagne était vraiment génial, la dernière nuit a été fraiche et difficile. Le repos va faire du bien même si j’ai réussi à dormir autant que possible. Quelle intensité sur cette étape ! Il y’a un engagement total et c’est pourtant toujours très serré… »

9. Eric Peron (French Touch) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 10:44:01

Temps de course : 2j 20h 44mn 1sec

À 2h 0mn 16sec du leader

Distance parcourue : 559.91 nm

« C’était bien parti, plus vite que prévu. Il a fallu bien s’arracher la première nuit pour être devant. Puis on a commencé à jouer dans les cailloux, et je ne suis pas fan. C’est là où j’ai lâché un peu les leaders. Je ne sais pas combien de virements on a fait, mais un sacré paquet ; c’était éprouvant. Je suis fatigué, ça c’est sûr. Mais c’était bien, j’ai tenu le rythme. Je suis content de moi »

10. Corentin Horeau (Mutuelle Bleue pour l’Institut Curie) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 10:46:05

Temps de course : 2j 20h 46mn 5sec

À 2h 2mn 20sec du leader

Distance parcourue : 557.96 nm

« C’est une étape à oublier. J’ai tapé quelque chose dans le safran dès la première nuit, donc c’était difficile de diriger le bateau. J’étais bien revenu hier après-midi (mardi) mais j’ai raté ma fin d’étape. 10e c’est pas trop mal mais il n’y a a pas trop de points positifs….Je suis capable de revenir à chaque fois mais ça serait bien de prendre un bon départ. On va remettre le bateau bien clean, bien dormir et on va repartir à fond ! »

11. Tanguy Le Turquais (Queguiner - Innoveo) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 11:00:23

Temps de course : 2j 21h 0mn 23sec

À 2h 16mn 38sec du leader

Distance parcourue : 564.48 nm

« Je suis très très fatigué. C’était vraiment éprouvant ! Il y avait beaucoup de vent, il ne fallait louper aucun virement, et ce depuis la pointe bretonne. Je n’ai pas trouvé beaucoup de plaisir sur cette course. Sur l’aller-retour vers Rochebonne au début on s’est régalé, ça allait vite, mais depuis le passage de la pointe bretonne, c’est laborieux.
J’avais passé la nuit à me préparer à prendre la même option que Pierre (Quiroga) et finalement je ne l’ai pas suivi. Je ne le voyais pas à l’AIS. Si j’y avais cru je serais peut-être arrivé deuxième juste derrière lui ! Au petit matin, je voyais que le reste de la flotte s’en sortait mieux que moi, j’ai donc décidé de les rejoindre pour ne pas prendre de risque. Il faut rappeler que c’est une course au temps, j’ai été conservateur… Il reste deux étapes et il va encore se passer beaucoup de choses !
»

12. Elodie Bonafous (Bretagne - CMB Oceane) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 11:00:33

Temps de course : 2j 21h 0mn 33sec

À 2h 16mn 48sec du leader

Distance parcourue : 559.31 nm

« Je ne sais pas combien de virements de bord on a fait, mais j’en peux plus ! Elle a été costaud l’étape, elle était exigeante physiquement. Jusqu’au bout ,on a donné à fond. Je n’avais jamais fait autant de rase-cailloux, aussi longtemps. Je savais que les figaristes étaient des grands fous mais là, je l’ai bien vu. J’aimais bien la côte de Nord-Bretagne mais là j’ai moins aimé (rires) »

13. Martin Le Pape (Gardons la vue) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 11:06:16

Temps de course : 2j 21h 6mn 16sec

À 2h 22mn 31sec du leader

Distance parcourue : 560.53 nm

« Ça fait du bien quand ça s’arrête ! Qu’elle était longue cette étape ! Et pas facile ! Ça a nous mis à rude épreuve. Je ne suis pas très content de moi ; ça a débuté avec une déchirure sur le spi et ça fait deux étapes où je ne suis pas trop dans le coup. Je n’ai pas pris beaucoup de plaisir. C’est rare que je le dise mais là, c’est vraiment le cas. On n’a même pas eu l’occasion de se reposer donc c’est ce que je vais faire maintenant. »

14. Xavier Macaire (Groupe SNEF) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 11:07:55

Temps de course : 2j 21h 7mn 55sec

À 2h 24mn 10sec du leader

Distance parcourue : 569.33 nm

« J’ai eu des petites contrariétés, on peut le dire. J’ai pris du retard, rien de catastrophique, heureusement. Mais ça ne s’est pas passé comme sur des roulettes … Ca a commencé par un bug informatique qui a continué toute l’étape. Et puis j’ai été arrêté net par un casier. Impossible de l’enlever, et j’ai vite compris qu’il fallait plonger …. Je ne voulais vraiment pas le faire mais je n’avais pas le choix. Ensuite il faut remettre tout en route, se changer, repartir…. Ca ne s’est pas très bien enchainé mais, au final, je sauve les meubles. Le principal c’est d’être arrivé : que c’était long ! »

15. Alexis Thomas (La Charente Maritime) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 11:12:28

Temps de course : 2j 21h 12mn 28sec

À 2h 28mn 43sec du leader

Distance parcourue : 560.70 nm

« Au départ, j’ai fait une grosse faute et j’ai pris un peu de retard mais je réussi à enrouler 5e. Quand le vent est rentré, j’ai voulu privilégier le sommeil et la gestion et finalement c’est là que ça s’est joué; j’ai bataillé pour revenir ensuite. Je suis bien revenu sur la fin, donc je suis tout de même content. Vivement la prochaine étape ! »

16. Alan Roberts (Seacat Services) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 11:16:07

Temps de course : 2j 21h 16mn 7sec

À 2h 32mn 22sec du leader

Distance parcourue : 564.58 nm

« C’était une étape difficile. J’ai pris un bon départ, j’ai pris de la vitesse et quand ils ont annoncé un rappel, j’ai pensé que c’était peut-être moi alors je suis revenu en arrière. Puis ils ont annoncé par VHF et ce n’était pas le cas. Cela m’a fait perdre du terrain mais je suis content d’avoir remonté la flotte jusqu’au Raz Blanchard. Ensuite sur la phase de remontée au vent j’étais un peu lent au début, je ne sais pas pourquoi, c’est un point à travailler.

Je pourrais être bien meilleur. C’est compliqué d’être dans le top 10 pendant la première moitié de la course et de chuter dans le classement ensuite. Je sais que je peux me battre à l’avant de cette flotte. J’ai l’impression d’avoir toutes les pièces du puzzle sur la table et pour l’instant je me bats pour les assembler. »

17. Pierre Leboucher (GUYOT environnement - Ruban Rose) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 11:33:28

Temps de course : 2j 21h 33mn 28sec

À 2h 49mn 43sec

Distance parcourue : 567.10 nm

« La première nuit, j’ai eu un problème de pilote automatique, la centrale du pilote a cramé. Il fallait détecter le problème, ça m’a fait perdre du temps, j’ai perdu 5 milles. J’ai changé pour mon pilote de spare qui marchait beaucoup moins bien, mais c’était mieux que rien. Sans ça, c’était mission impossible d’arriver au bout. Je suis arrivé au port, c’est déjà presque une victoire. »

18. Philippe Hartz (Marine nationale - Fondation de la mer) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 12:01:19

Temps de course : 2j 22h 1mn 19sec

À 3h 17mn 34sec du leader

Distance parcourue : 569.69 nm

« Il faut vraiment se bagarrer jusqu’au bout. Il y a tout le temps le moyen de perdre ou de gagner. Je suis super content de mon étape. Je retiens aussi qu’on n’a pas le temps d’en profiter mais c’est sacrément joli le coin. On a eu des passages un peu sport dans les cailloux, j’ai fait des bons coups, notamment autour du cap de la Hague. Pas déçu donc, mais il reste encore une marche à franchir pour aller me battre avec ceux de devant. »

19. Pep Costa (CYBELE VACANCES - TEAM PLAY TO B) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 12:14:15

Temps de course : 2j 22h 14mn 15sec

À 3h 30mn 30sec du leader

Distance parcourue : 567.17 NM

« C’était dur, il y avait beaucoup trop de virements ! Mais j’ai bien tenu, je suis content. Je veux faire encore mieux sur la 3e étape. J’ai bien navigué, je suis content de ma course, même si j’ai fait quelques erreurs. La première nuit je n’ai pas dormi du tout. Tout s’est enchaîné, j’ai vraiment dormi très peu, je ne pensais pas que je pouvais dormir si peu ! J’aime beaucoup la régate en Figaro, c’est vraiment super intéressant. C’était un peu l’inconnu pour moi car je ne connais pas du tout cette zone de navigation. »

20. Mael Garnier (Ageas Team - Baie de Saint Brieuc) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 12:15:24

Temps de course 2j 22h 15mn 24sec

À 3h 31mn 39sec du leader

Distance parcourue : 566.07 nm

« C’était grisant au départ quand on est tous partis sous gennak. Puis j’ai raté mon bord de spi, j’ai enroulé la marque en dernier, il m’est arrivé des petites misères. Après j’ai tout donné, je n’ai pas fait de grosses erreurs. J’ai trouvé ça vraiment excitant de faire du rase-cailloux ! Par contre je n’ai pas pu dormir, jusqu’au raz Blanchard j’étais vraiment à fond. J’ai dormi trois heures en tout, j’étais vraiment limite sur le sommeil. Il ne fallait pas que je dorme moins ! J’ai failli me prendre un cargo… J’étais à la limite niveau lucidité, j’ai eu pas mal d’hallucinations. »

21. Nils Palmieri (Teamwork ) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 12:15:51

Temps de course : 2j 22h 15mn 51sec

À 3h 32mn 6sec du leader

Distance parcourue : 575.41 nm

« Un peu à l’image de ma deuxième partie de saison, je vois que je suis capable de faire de bonnes choses, mais je n’ai pas trop le rythme. Elle fait mal cette Solitaire. Je passe en tête à la première bouée mais j’ai ensuite perdu beaucoup de places. Là, je vais essayer de me reposer et de bien couper. »

22. Tom Dolan (Smurfit Kappa - Kingspan) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 12:18:43

Temps de course : 2j 22h 18mn 43sec

À 3h 34mn 58sec du leader

Distance parcourue : 569.69 nm

« J’ai raté le départ et pendant les 12 premières heures, je n’étais pas très bon. L’année dernière, à cause de la situation sanitaire, il n’y a pas eu de parcours côtiers, nous sommes partis au large directement à chaque fois, ça me réussit mieux. Pour être honnête, je suis un peu déçu mais vu la distance qui me sépare du leader, je pensais que ce serait bien pire. Je dois me mettre dedans dès le départ. »

J’ai de l’eau partout à l’intérieur du bateau. J’ai un souci avec mon foil tribord, j’étais définitivement plus rapide sur un bord que sur l’autre.

23. Robin Marais (Ma chance moi aussi) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 12:42:52

Temps de course : 2j 22h 42mn 52sec

À 3h 59mn 7sec du leader

Distance parcourue : 579.50 nm

« Je suis un peu frustré, je me suis arraché sur la descente, puis j’ai fait des petites erreurs, j’avais du mal à trouver de la vitesse. Et je me suis pris une sorte de bouée, je me suis arrêté, j’ai dû plonger. Il y a avait 25 nœuds. Je me suis un peu coupé le doigt, rien de grave mais j’ai mis du sang partout. Le temps d’affaler la voile d’avant, de plonger… Ça m’a fait perdre beaucoup de temps, je pense une bonne heure. Je n’ai pas eu d’opportunité de revenir dans le jeu. Mais c’était une très belle navigation, je pense que c’est la plus engagée en termes de cailloux ! »

24. Violette Dorange (DEVENIR) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 12:43:28

Temps de course : 2j 22h 43mn 28sec

À 3h 59mn 43sec du leader

Distance parcourue : 573.49 nm

« Le début de la course s’est plutôt bien passé mais après une phase de sommeil, mon safran était bloqué dans la coque ; j’avais une très mauvaise direction, c’était très difficile de manœuvrer ; à cela s’est ajouté un peu de stress car le vérin de pilote se décollait à l’arrière. J’ai continué la course normalement mais j’ai préféré prendre des options plus raisonnables pour aller jusqu’au bout. Cela reste quand même une belle étape et je suis contente. Il y a même eu des bons moments, comme quand je suis revenu fort sous gennaker ; il y’a eu du match tout du long, c’était intéressant. Maintenait du repos, car je suis épuisée.»

25. Arthur Hubert (MonAtoutEnergie.fr) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 12:53:32

Temps de course : 2j 22h 53mn 32sec

À 4h 9mn 47sec du leader

Distance parcourue : 571.45 nm

« C’était chouette mais c’était long. La grande descente sous spi, j’étais à l’aise, c’était cool. Après ça a été la catastrophe ! Je me suis fait désosser…c’était horrible parce que j’ai vraiment pris du retard sur la remontée. Au près ce n’était pas si mal ce que j’ai fait ; la dernière nuit, c’était fun aussi. J’ai plutôt pris plus de plaisir que sur la première étape. Mais je ne suis pas contre faire un peu de portant pour la suite. »

26. Benoit Mariette (Generation Senioriales) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 13:04:11

Temps de course : 2j 23h 4mn 11sec

À 4h 20mn 26sec du leader

Distance parcourue : 571.90 nm

« J’ai encore eu pas mal de petits soucis. J’ai notamment tapé avec mes deux foils - mais c’est réparable -. Dans l’histoire j’ai perdu un peu de temps la première nuit et ensuite j’ai fait toute la course derrière. Un peu les boules…. Mais il y a eu quelques passages sympas, tout n’était pas mal. L’étape était belle, même si on a fait beaucoup de près. »

27. Charlotte Yven (Team Vendee Formation) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 13:04:22

Temps de course : 2j 23h 4mn 22sec

À 4h 20mn 37sec du leader

Distance parcourue : 580.31 nm

« C’était dur. Avec des grands bords de vitesse, sur lesquels je n’avais justement pas beaucoup de vitesse. Et après beaucoup de près avec du courant dans le nez, donc une longue course à tirer des bords. Autant sur la première étape j’ai pu me reposer mais sur celle-ci c’était beaucoup plus fatigant. On a été bien joué avec les cailloux, c’était chouette. »

28. Jules Delpech (ORCOM) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 13:06:35

Temps de course : 2j 23h 6mn 35sec

À 4h 22mn 50sec du leader

Distance parcourue : 579.27 nm

« Un bilan ? Pas facile ! Je fais un bon de course. Je remonte 20 places la première nuit ; ce n’est pas évident, surtout en Figaro. J’ai tenu bon jusqu’après le Four. Et puis les choses se sont mal goupillées. J’ai fait des mauvais choix, j’ai joué de malchance. Je me retrouve au fond du classement. Sans compter que je suis bien fatigué. Vivement une bonne douche chaude , des vêtements secs et passer à autre chose. »

29. Damien Cloarec (Saferail) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 13:15:35

Temps de course : 2j 23h 15mn 35sec

À 4h 31mn 50sec du leader

Distance parcourue : 529.79 nm

« J’ai perdu beaucoup de temps en très peu de temps. Et j’ai cravaché beaucoup pour récupérer peu de temps, y compris à la fin ou je perds encore 5 places. C’était rude, on en a bien bavé : les bateaux ont souffert, les Hommes aussi. Mais il y a eu de super moments : Des couleurs incroyables au coucher de soleil à l’Île Vierge, les Anglo-normandes c’était magnifique et un bord de gennaker sous les côtes bretonnes qui était d’anthologie, ça allait super vite. Mais on était trempés toute l’étape. Le résultat en lui-même, je suis hyper déçu. Tout ca me rappelle que La Solitaire du Figaro, c’est hyper dur, hyper cruel»

30. Estelle Greck (Respimer) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 13:51:57

Temps de course : 2j 23h 51mn 57sec

À 5h 8mn 12sec du leader

Distance parcourue : 577.32 nm

« C’était long. Les derniers virements le long d’Étretat, c’était vraiment dur. Je suis un peu fatiguée physiquement et je suis aussi déçue par ma performance. J’ai quand même pris du plaisir : la descente était très sympa même si c’était très humide. Et le près, c’était vraiment très long. Au milieu des cailloux, qui plus est, ce n’est pas ce que je préfère ; c’est une étape qui va laisser des traces pour tout le monde, à mon avis.»

31. Marc Mallaret (CTB - Contrôles techniques bateaux) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 14:16:30

Temps de course : 3j 0h 16mn 30sec

À 5h 32mn 45sec du leader

Distance parcourue : 578.59 nm

« J’ai eu le mal de mer, ça a plombé ma course, c’était horrible. Dès Rochebonne, quand on est partis sous gennak, je me suis écroulé dans le bateau. J’ai pris beaucoup de retard dès le début. À la fin, je suis plutôt remonté. Pour le positif, je vais retenir qu’au près je n’ai pas trop mal navigué. »

32. David Paul (Just a Drop) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 15:23:23

Temps de course : 3j 1h 23mn 23sec

À 6h 39mn 38sec du leader

Distance parcourue : 583.01 nm

« Je suis globalement satisfait de l’étape. J’ai fait quelques erreurs la première nuit, comme essayer d’empanner avec le Code Zéro, je n’ai pas pu l’enrouler et j’ai un peu paniqué. Je suis content de la façon dont j’ai navigué, mais je n’avais personne autour de moi pour me mesurer, et puis j’ai entendu Francesca (Clapcich) ce matin, j’étais super content. Je me suis senti beaucoup mieux que sur la première étape. »

33. Francesca Clapcich (Fearless - State Street Marathon Sailing) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 15:35:52

Temps de course : 3j 1h 35mn 52sec

À 6h 52mn 7sec du leader

Distance parcourue : 592.93 nm

« C’était dur, vraiment dur, mais j’ai pris tellement de décisions stupides… Je ne suis pas contente. J’ai pris un bon départ et j’étais avec le reste de la flotte, mais je n’avais pas la même vitesse, ils étaient définitivement plus rapides. Et puis ensuite je pense que j’étais vraiment fatiguée. Vers la fin de l’étape, quand tu pousses vraiment pour rester avec le groupe, tu prends des décisions plus extrêmes et ce ne sont pas les bonnes. Dans cette Classe, il faut rester avec la flotte, mais quand on n’a pas la vitesse pour le faire, c’est un peu frustrant. »

34. Jesse Fielding (Opportunity - State Street Marathon Sailing) 01/09/2021

Heure d’arrivée : 17:52:22

Temps de course : 3j 3h 52mn 22sec

Àj 9h 8mn 37sec du leader

Distance parcourue : 590.89 nm

« Je suis content d’être arrivé à Fécamp. J’apprends beaucoup pour relever ce défi qu’est La Solitaire du Figaro. Pour l’instant, je fais ma propre course. Je suis heureux d’être ici avec tous ces très bons marins. S’il y a une chose à retenir de ces étapes, c’est qu’il ne faut pas se laisser distancer. Une fois qu’on est derrière, une chose en entraîne une autre et ça fait effet boule de neige. »

Tags

No tags were found

Share