FRENG

Actualités

Pierre Quiroga signe sa première victoire d’étape à Fécamp

Publie le 01/09/2021

Quelle deuxième étape ! Rien n'aura été épargné aux concurrents de cette 52e Solitaire du Figaro qui sont arrivés épuisés ce matin à Fécamp pour l'ouverture du village de la course. Au terme de près de trois jours de mer harassants, où les 34 marins ont dû composer avec un début d'étape très dynamique au départ de Lorient suivi d'une remontée au près éprouvante au milieu des cailloux le long des côtes de Bretagne et de la Manche, le méditerranéen Pierre Quiroga s'impose. Il décroche sa première victoire d'étape, après 6 participations.

« C’était dur, dur, dur ! Je suis parti un peu tout seul dans mon coin. C’est comme ça que je m’amuse et j’avais envie de m’amuser sur cette étape. J’ai senti qu’il y avait une porte, les planètes étaient alignées, j’ai foncé et ça a marché ! » déclare le jeune skipper de 28 ans à son arrivée au ponton. Un mental d’attaquant qui lui a permis, grâce à une trajectoire audacieuse et inspirée, de doubler Tom Laperche (CMB – Bretagne Performance) lundi 30 août au matin. Brillant deuxième comme sur la première étape (56 minutes et 19 secondes derrière Pierre Quiroga), il devance Achille Nebout (Primeo Energie – Amarris), auteur d’une très belle remontée sur cette dernière partie de course.

« C’était très très intense. On n’a pas beaucoup dormi, tous. Ça ne se présente pas tous les jours un podium sur La Solitaire du Figaro, ce n’est pas facile à faire. J’ai tiré les bons bords, j’ai pris les bonnes options. Je suis hyper heureux. Et deux Méditerranéens qui gagnent une étape de Bretons, c’est beau. Ça fait plaisir de partager le podium avec Pierre (Quiroga)» commente le skipper, arrivé 1 h 12 minutes et 38 secondes dans son sillage.

La joie des uns et la frustration des autres

Quatrième, Gildas Mahé (Breizh Cola) se satisfaisait également de son classement. « Je suis content parce que le but est d’être bien au général; il faut passer au travers de tous les pièges de cette Solitaire et pour l’instant, je ne m’en tire pas trop mal » déclare le doyen du haut de ses 11 participations et de ses 46 ans. Premier bizuth, Gaston Morvan (Bretagne – CMB Espoir) confirme sur cette deuxième étape une belle capacité à jouer aux avant-postes.

« C’est transcendant une étape comme ça … Tous mes amis étaient là à Lorient, ça m’a donné de l’énergie, ça m’a bien lancé, j’ai fait un super départ. Mes offensives sont hyper bien passées, j’avais une bonne vitesse. C’était un travail de précision, jusqu’au bout dans les courants, sur les réglages, sur les placements… Je suis content de moi » commente le jeune skipper à son arrivée, très heureux de jouer ainsi dans la cour des grands. Une joie légitime qui contraste avec la déception de Xavier Macaire (Groupe SNEF), brillant vainqueur de la première étape qui finit à Fécamp 14e, à 2 heures 24 minutes et 10 secondes de Pierre Quiroga. Il rend à ce dernier désormais un peu plus d’une heure et demi au classement général provisoire (avant jury). Il faut dire que sur ce deuxième acte, le skipper sablais a été victime d’une panne logiciel qui l’a privé des informations essentielles pour bien naviguer, avant que sa quille ne se prenne dans un casier et l’arrête net, l’obligeant à plonger sous son bateau au cœur de la nuit…

Village ouvert jusqu’à dimanche

En attendant la troisième étape de 685 milles qui emmènera la flotte de cette 52e édition de La Solitaire du Figaro jusqu’en Baie de Morlaix via la côte ouest de l’Angleterre avec le passage de la marque de Saint-Gowan à la sortie du canal de Bristol et le contournement des îles Scilly, les 34 skippers vont avoir (un peu) le temps de récupérer. Le public fécampois aura la possibilité de découvrir l’histoire de la course en flânant sur le village officiel installé quai Vauban. De nombreuses animations sont prévues. Structure d’escalade maritime, jeux en bois, manège, sensibilisation à l’écologie…Les activités ne manqueront pas tout au long de cette semaine avant le départ de la prochaine étape, ce dimanche à midi.

Ils ont dit :

Alain Bazille (Vice-Président du Département de Seine Maritime) : Merci à vous de vous être arrêtés à Fécamp. Le département de Seine Maritime est un département maritime par essence avec 150 kilomètres de côtes et des zones emblématiques sur la Côte d’Albâtre. Nous sommes très contents de soutenir cette manifestation et lui souhaitons tout le succès qu’elle mérite.

Marie-Agnès Poussier-Winsback (Maire de Fécamp) : C’est un grand moment. Il y avait une forme d’anomalie depuis de nombreuses années. Je me demandais pourquoi La Solitaire du Figaro ne venait pas à Fécamp. Grâce à une connaissance commune, le directeur de la course Francis (Le Goff) pour ne pas le nommer, nous avons pu cheminer ensemble et arriver à cette très belle étape aujourd’hui qui est la seule qui se déroule en Normandie cette année. Nous sommes très heureux de vous accueillir. J’ai été saisie par l’arrivée des marins. Ils sont partis dimanche dernier à 14h et n’ont dormi en moyenne que 2 heures, du fait de la veille permanente nécessaire. Je suis admirative de ce que cela demande en termes de capacités physiques et mentales. C’est un très bon exemple pour les jeunes et les moins jeunes.

Tags

No tags were found

Share