FRENG

Actualités

Météo Consult - Bulletin météo du 5 septembre

Publie le 05/09/2021

Ce Dimanche, faibles conditions de vent en marge d’un anticyclone centré par 1028 hPa en mer Baltique et d’une dépression centrée par 1005 hPa entre les Açores et le Portugal. Lundi, flux d’est à nord-est irrégulier entre une dépression centrée par 1006 hPa au large du Portugal et une dorsale anticyclonique sur le sud de l’Angleterre. Mardi, flux d’est à nord-est se renforçant à l’avant de la dorsale anticyclonique et de la dépression à 1008 hPa remontant en direction du Golfe de Gascogne.

Conditions météo à Fécamp

Dimanche 5 septembre

Temps calme et brumeux en début de journée puis retour de belles éclaircies et de conditions bien ensoleillées.

Vent : variable faible de tendance nord à nord-est 5 à 15 km/h.

Températures : 16 à 23°C

Risque de précipitations : 10%

Conditions météo pour le départ ce dimanche à 12h00 et le début de la 3ème étape Fécamp / Roscoff

Pour le départ à la mi-journée de ce dimanche à Fécamp, la fiabilité de la prévision est bonne (90%) pour voir s’installer de faibles conditions de vent, contrairement aux deux étapes précédentes où le vent d’une dizaine de nœuds a permis d’avoir suffisamment d’air pour offrir un superbe spectacle. Ce dimanche, l’anticyclone qui était bloqué sur les îles britanniques depuis une dizaine de jours, se déplace plus à l’est, en direction de la Mer Baltique. Une dépression se creuse dans le même temps au large du Portugal et reste plus ou moins stationnaire. Entre ces deux centres d’action une vaste zone dite de marais barométrique s’étend sur le nord de la France et en particulier en Manche. Le gradient de pression se desserrant, le flux d’est-nord-est bien établi ces derniers jours faiblit donc très nettement le long des côtes de la Manche. Dans ce contexte, le départ devrait être donné sous des conditions très peu ventées. Le flux général reste orienté au secteur nord à nord-est avec des vitesses de vent entre 3 et 6 nœuds mais est très irrégulier, avec un risque que le vent tombe complétement au moment du départ. Tout dépendra alors, de la mise en place plus ou moins rapide des brises thermiques en début d’après-midi. Une fois le départ donné, les skippers progresseront sous un flux de nord-est s’établissant un peu plus au large à mesure qu’ils s’éloigneront de la côte. Ils évolueront alors sous des vents entre 7 et 8 nœuds, avec des vitesses de progression limitées. Ce début de course, contrairement aux précédentes étapes sera donc nettement plus compliqué et des écarts devraient se créer dès le premier jour entre ceux qui auront pu assez rapidement récupérer le flux de secteur nord-est au large et ceux qui resteront plus longtemps dans les vents faibles le long de la côte.

Lundi 6 septembre

Au courant de la nuit, les skippers avanceront sous un faible flux de nord-est peu établi et ayant tendance à mollir en direction des côtes anglaises. Cette situation ne sera pas simple et ne permettra pas des vitesses de progression rapides. Les premiers marins devraient franchir la première marque « South Pullar » à quelques miles à l’est de l’Île de Wight en courant de matinée. Ces conditions de début de course compliquées créeront des écarts parfois significatifs entre les bateaux.

Dans la journée de ce lundi, le flux de secteur nord-est restera toujours aussi mou, en particulier à proximité des côtes anglaises. Les marins devront alors empanner vers le sud pour retrouver un peu plus d’air et accélérer. Cette première journée de course ne sera pas sans repos pour les skippers qui essaieront de prendre le meilleur angle au vent afin d’optimiser leur vitesse malgré cette situation météo loin d’être idéale. En soirée de lundi, la flotte devrait bien s’étaler étant donné le vent très irrégulier en force et direction.

Mardi 7 septembre

Dans la nuit de lundi à mardi, le flux de secteur est-nord-est forcira et s’établira un peu plus avec des vents entre 10 et 15 nœuds. Les skippers pourront alors profiter de ce renforcement du vent pour accélérer le long de la côte britannique et se diriger vers l’extrémité sud-ouest de l’Angleterre. Les vitesses de progression des bateaux accéléreront alors nettement et les conditions de mer deviendront plus désordonnées. En effet, la houle d’ouest qui rentrera dans le bassin de la Manche viendra alors se croiser avec la houle levée par le vent de secteur est-nord-est. Les skippers, entameront alors leur remontée vers Lundy Island au près en cours de journée de ce mardi sous un vent forcissant autour de quinze à vingt nœuds, leur permettant ainsi de bien accélérer.

Mercredi 8 septembre

La fiabilité de la prévision diminue ce mercredi en raison d’une incertitude concernant la trajectoire de la dépression qui remontera du Portugal en direction des îles britanniques. Les skippers traverseront un front pluvio-orageux peu actif mais la position exacte du centre dépressionnaire déterminera la force du vent. Si, la dépression prend une trajectoire assez ouest, les marins bénéficieront d’un bon flux de sud-sud-ouest à l’avant, leur permettant d’accélérer vers le nord à travers la mer d’Irlande. Cependant, si la dépression évolue plus à l’est, le risque est de se retrouver dans des conditions de vent nettement plus faibles qui ne favoriseront pas leur remontée. Cette troisième phase de la course sera donc très intéressante et les écarts entre les skippers devraient alors se creuser.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site : https://figaronautisme.meteoconsult.fr/

Cyril Bonnefoy, METEOCONSULT

Tags

No tags were found

Share