FRENG

Actualités

Final sous haute tension

Publie le 25/08/2021

À la veille d'une arrivée qui s'annonce très serrée demain matin à Lorient, l'ensemble des skippers de La Solitaire du Figaro a finalement choisi de passer entre les zones interdites à la navigation pour cause d'essais militaires. Toute la nuit, Xavier Macaire (Groupe SNEF) a tenu avec brio et détermination sa place de leader en maintenant ses poursuivants Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) et Tom Laperche (Bretagne - CMB Performance) 2 milles dans son tableau arrière. Pour l’instant.

Qu’elle est longue et pénible cette remontée vers Lorient ! Depuis le passage de la bouée espagnole, les concurrents de la 52e édition de La Solitaire du Figaro naviguent contre une brise solide qui n’est jamais descendue sous les 20 nœuds, avec des rafales à 30. Dans une mer courte, qui lève des vagues de deux mètres, l’inconfort est total et l’humidité permanente, le sommeil une denrée rare et la vigilance une obligation constante. S’il n’est pas de casse officielle à déplorer, la rencontre inopportune du jeune bizuth anglais David Paul (Just a drop) a eu raison de sa participation à cette étape.

Assisté par l’équipage d’Express, la vedette media de l’organisation, il a été disqualifié de cette étape et se verra attribuer un temps correspondant à celui du dernier concurrent classé de cette première étape, auquel seront ajoutées 2 heures. Et il se pourrait bien que ce soit Benoît Mariette (Générations senioriales) qui serve de temps de référence. Celui qui avait passé la première marque du parcours en tête au large de Saint-Nazaire se retrouve aujourd’hui bon dernier, la faute à un problème technique qui l’a obligé à s’écarter du vent et emprunter une trajectoire très ouest qui l’a éloigné encore un peu plus de la route directe.

Macaire, solide leader ?

Pour le reste de la flotte où les écarts latéraux atteignent désormais une vingtaine de milles, la grande majorité des coureurs a choisi de déclencher ensemble les virements de bords nécessaires au recadrage vers Lorient, une première fois à une heure du matin vers l’est et trois heures plus tard pour reprendre la voie du nord. Un enchaînement dont Alexis Loison (Région Normandie) a su exploiter les subtilités puisqu’il est passé de la 11e place cette nuit à la 4e cet après-midi. Un gain de 2 milles sur le leader qui replace le Normand dans la course au podium.

Charlotte Yven - photo : Alexis Courcoux
Charlotte Yven - photo : Alexis Courcoux

Un podium dont la plus haute marche semble pour l’instant tendre les bras à Xavier Macaire. Le skipper de 40 ans aux dix participations à La Solitaire du Figaro occupe la première place depuis plus de 36 heures maintenant. Même si beaucoup de choses peuvent encore se produire d’ici Lorient, il vient de faire la démonstration – si besoin en était - de sa capacité à rester devant. Il va tout de même avoir fort à faire pour contenir les assauts de Pierre Quiroga, Tom Laperche, Alexis Loison donc, Corentin Horeau (Mutuelle Bleue pour l’Institut Curie) ou encore Pierre Leboucher (GUYOT Environnement – Ruban rose) dont le petit recalage récent montre l’envie farouche de revenir au contact du leader. La pression est maximum sur Xavier Macaire…

Tags

No tags were found

Share