FRENG

Actualités

David Paul à bon port

Publie le 27/08/2021

Le jeune bizuth anglais est arrivé cette nuit aux alentours d'une heure du matin à Lorient. Celui qui a dû abandonner après avoir reçu une aide extérieure pour se dégager du filet de pêche dans lequel il était empêtré, est revenu sur sa mésaventure et sur la belle chaîne de solidarité qui lui a permis de s'en sortir.

«La première étape de La Solitaire se passait en fait très bien, surtout au portant vers l’Espagne où je me trouvais dans un joli groupe de quatre avec Pep (Costa), Maël Garnier. Jesse (Fielding) naviguait sous un angle différent, donc nous ne l’avons pas vu jusqu’à ce que nous commencions à remonter au vent. Cela faisait 70 ou 80 milles que nous étions passés au près en direction de Lorient, dans un vent de 25, 30 nœuds et des vagues de deux mètres qui étaient très proches les unes des autres quand j’ai heurté le filet. Il y a eu un craquement horrible comme lorsque vous mangez de la nourriture très sèche. Là j’ai mis ma lampe torche et constaté qu’il y avait au moins une vingtaine de cordes prises dans mes foils. J’ai enclenché le pilote automatique et plongé pour commencer à les couper. Je pensais avoir réussi à les enlever mais quand j’ai voulu reprendre ma route, il ne s’est rien passé. J’ai pris alors une lampe plus puissante et constaté que j’étais encerclé par des bouts de filet, pris au piège. Pendant que je continuais d’essayer de me dégager, j’ai perdu tous les concurrents de vue. J’ai réussi à avoir Jesse à la VHF qui m’a dit qu’il m’attendrait. Il m’a donné des idées, demandé ce que j’avais déjà essayé et nous avons ensuite été rejoints à la radio par Maël et Pep, ce qui nous a permis, en créant une chaîne de communication, de joindre l’Express, le bateau media de l’organisation. Jesse a été d’une grande aide. Le retour jusqu’à Lorient a été difficile mais je ne m’en suis pas trop mal sorti ».

Tags

No tags were found

Share