FRENG

Actualités

La Solitaire du Figaro - Bulletin météo du dimanche 4 septembre 2022

Publie le 04/09/2022

Situation Générale : Ce dimanche, flux faible à modéré de direction très variable en force et direction sur sud Gascogne, dans un vent piloté par plusieurs centres d’action, à savoir : une forte dépression à 990 hPa positionnée au sud-ouest de l’Irlande, une perturbation pluvio-orageuse à l’entrée du golfe, un anticyclone sur le centre Gascogne et une dépression remontant d’Espagne vers le sud de l’Aquitaine. Lundi, à l’avant de la très forte dépression à 986 hPa située au Sud-Ouest de l’Irlande, front froid pluvieux axé à 12h TU du large de Lisbonne jusqu’au Cap Finisterre se déplace très lentement vers l’est. Sur sud-est Gascogne, flux très variable et instable d’est assez faible à ouest-nord-ouest modéré. Mardi, forte dépression à 992 hPa peu mobile au sud-ouest de l’Irlande. Front froid axé du Cap Finisterre à la Bretagne. Dorsale 1016 hPa s’étendant du large de Lisbonne à la Vendée. A l’avant du front, régime perturbé de sud-ouest à ouest devenant fort. Cette évolution génère une houle d’ouest jusqu’à 2 m lundi, puis des vagues entre 1,5m et 3m à l’approche de la marque de passage de la bouée cardinale Farallones, au large des côtes nord-ouest de l’Espagne.

© Meteo Consult
© Meteo Consult

Conditions météo à Royan

Conditions météo pour le départ Dimanche 4 septembre 2022 à 12h de la 3e étape Royan/Saint-Nazaire

Après la dissipation de nuages matinaux, c’est sous le soleil et un ciel partiellement voilé que la flotte s’élancera pour la dernière étape de cette édition 2022 de la Solitaire du Figaro. Le vent sera assez faible et instable, compris entre 5 et 8 nœuds d’est à sud-est. Une petite houle longue d’ouest les accompagnera, avec des vagues de 40 cm. Les skippers garderont ces conditions générales durant la première heure, mais avec une houle qui commencera à monter à la sortie de l’estuaire. Les skippers progresseront ensuite le long de la côte de Gironde, au près, dans un vent instable de secteur sud-ouest entre 5 et 10 nœuds généré par la remontée d’une petite dépression venue du nord de l’Espagne. Dans ce contexte, les vitesses de progression seront assez faibles. Elles le resteront encore quelques heures, jusqu’en début de soirée, après que le vent ne tourne à l’ouest.

La flotte profitera alors, en soirée et à l’arrière de la dépression espagnole qui aura traversée le sud de l’Aquitaine, d’un vent de nord modéré jusqu’à 15 nœuds près du bassin d’Arcachon. Dans une mer assez agitée, les vagues atteindront 1m à 1,5 m. Une fois contourné la marque près du bassin vers lundi 0h, en la laissant à tribord, c’est au travers que la flotte continuera de profiter durant la nuit d’un vent instable de secteur nord entre 10-15 nœuds.

Lundi 5 septembre

Entre deux centres d’action principaux, et des petites dépressions mobiles et cellules anticycloniques circulant au nord des côtes espagnoles, les conditions de vent s’annoncent assez changeantes et différentes de part et d’autre de la route directe. La houle d’ouest sera elle en forte hausse, avec des vagues à près de 2 m en fin de journée.

Dans cette situation, les skippers devraient progresser en matinée au portant, au nord de l’orthodromie, dans un flux d’est à sud-est entre 7 et 11 nœuds. L’après-midi, le vent tournera au sud avant de virer au secteur ouest pour 5 à 10 nœuds. La flotte gardera ces conditions en soirée. In fine, c’est une journée de transition complexe qui se profile, où on ne peut exclure des molles temporaires et pour laquelle les skippers devront être très concentrés pour déterminer leur stratégie et choisir les meilleurs moments pour les empannages et virements.

Mardi 6 septembre

La progression de la flotte vers la prochaine marque de passage au nord-ouest de l’Espagne, les fera rentrer progressivement sous l’influence de la forte dépression au sud-ouest de l’Irlande. Les conditions de temps deviendront progressivement plus instables, avec un risque de grains orageux. Dans la nuit, le vent de sud pour 10 à 15 nœuds générera quelques rafales proches de 20 nœuds. Il tournera en matinée au sud-ouest, en se renforçant à l’avant du front. Il pourrait atteindre à mi-journée jusqu’à 25 nœuds (modèle Arpège) et 15 à 20 nœuds selon le modèle européen et le modèle américain GFS. Ces écarts de vent vont se maintenir quelques heures, avant que le vent ne faiblisse partiellement à l’approche de la prochaine marque, que la flotte devrait franchir en soirée. Profitant de l’abri de la côte espagnole, les vagues de près de 3m au large s’atténueront jusqu’à 1m.

C’est une journée où la fiabilité parfois limitée de la situation doit être prise en compte, en raison des vents plus forts prévus par certains modèles au nord de l’orthodromie et des écarts significatifs de force de vents.

Mercredi 7 septembre

La remontée du golfe de Gascogne se fera sous des vitesses élevées, au portant, mais dans des conditions très difficiles de vents forts et de mer forte. Sous l’influence directe de la dépression au sud de l’Irlande, les bateaux progresseront dans une situation de traîne active, propice aux développements de fréquentes averses et de grains orageux. Le vent s’établira souvent autour de 25 nœuds avec un risque d’atteindre temporairement 30 nœuds avec de possibles rafales très temporaires à plus de 35 nœuds. Les vagues approcheront les 3,5m. Comme la veille, quelques divergences s’observent entre les modèles sur l’intensité précise de cette dégradation. La tendance indiquée est la plus forte.

“Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site https://figaronautisme.meteoconsult.fr/

Pascal Scaviner, METEO CONSULT

Tags

No tags were found

Share